Pourquoi faire ses propres glaces ?

Pourquoi faire ses propres glaces ?

L’utilité d’une machine à glace

Comme son nom l’indique, un tel appareil sert à préparer des glaces de toutes sortes, aussi bien des sorbets et des crèmes glacées que des glaces italiennes, du yaourt glacé ou même du granité. Il rend la confection de n’importe quel dessert glacé plus rapide et plus facile.

D’un côté, il y a les sorbetières modernes qui fonctionnent avec un moteur, mais dont le principe reste le même que celui de la sorbetière manuelle. Il faut préalablement congeler la cuve pendant toute une nuit, au moins 10 heures, pour être sûr que la glace prenne.

D’un autre côté, il y a la turbine à glace, plus professionnelle et qui fonctionne comme un congélateur grâce à un groupe froid intégré. On n’a donc plus besoin de pré-congeler le bol avant l’utilisation de l’appareil.

Dans les deux cas, la préparation d’une glace ou d’un sorbet prend entre 20 et 30 minutes.

Une bonne glace maison ?

Les glaces, c’est meilleur quand c’est fait maison. De plus, on peut en faire toute l’année, sans forcément attendre l’été. Le but n’est pas d’imiter les glaces industrielles, mais de faire preuve de créativité. Les possibilités ne se limitent donc plus aux traditionnelles glaces au chocolat ou à la vanille, on peut utiliser tous les fruits que l’on veut, les mélanger, préparer des sorbets aux légumes frais ou encore utiliser des herbes aromatiques et diverses épices.

L’autre avantage des glaces maison, c’est que l’on sait ce qu’on met dedans. À l’heure où l’on prône le retour au naturel et où l’on déclare la guerre aux produits chimiques que l’on estime nocifs pour la santé, il est toujours bon de sélectionner soi-même ses propres ingrédients et de choisir des produits sains. Donc, pas de mauvaise surprise !

Un inconvénient que l’on reproche à ces délices, c’est qu’il faut quand même patienter. Entre la réfrigération du bol de la sorbetière, la confection de la crème de base et le temps de turbinage, il ne faut pas trop se presser. En outre, les glaces maison se conservent mal au congélateur. Laissées trop longtemps dans à très basse température, elles ont tendance à durcir et à perdre leur onctuosité, à moins d’utiliser des conservateurs.

Question coût de production, on n’a pas à se plaindre. Les glaces industrielles vendues en supermarché sont peut-être peu chères, mais le rapport qualité/prix quand on fabrique soi-même ses glaces est plus intéressant. Tout dépend du choix des matières premières. Et il ne faut pas lésiner sur la qualité pour avoir une crème glacée à la saveur exceptionnelle. On peut choisir des fruits bio, du chocolat noir bien corsé, du lait entier au lieu d’un lait écrémé pour enrichir le goût de la glace, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *